Duos Idiots : Masked Dancer & the Jackal

Pour un lundi matin d’une année de pandémie, ça me paraît de circonstance.

Duos Idiots : Masked Dancer & the Jackal, par PrincessH, novembre 2020

Sinon, ça n’a rien à voir, mais ça vous donne une idée de l’étendue de ma fantaisie : j’ai écrit et dessiné un excellent album qui est sorti le 23 octobre, plein d’histoires rigolotes et malignes à destination des pré-ados.
Girls’s power, mais pas seulement. Les garçons peuvent le lire pour apprendre des trucs sur les filles.

Couverture de "Julie, Kim & Théa, l'intégrale, tome 1" scénariste et dessinatrice : PrincessH, éditions Lapin, 2020

Et puis j’ai illustré un bouquin important à destination des femmes de plus de 45 ans.
Womens’s power, mais pas seulement. Les hommes peuvent le lire pour mieux comprendre leurs compagnes à travers une période de la vie à laquelle aucune n’échappera.

Dans la collection "Toi et moi, on s'explique : la Ménopause, début d'une nouvelle vie", editions Bamboo, 2020.
Dans la collection « Toi et moi, on s’explique : la Ménopause, début d’une nouvelle vie », editions Bamboo, 2020.

Et puis sinon, j’ai écrit et/ou illustré d’autres excellents bouquins qu’on peut trouver:
ou là.

La Croix : de la validité des masques…

Au début, j’ai fait ça. Parce que le questionnement sur l’efficacité des masques qui ne « serait pas prouvée » ne cesse de m’étonner. Les gens qui contestent cette efficacité sont-ils prêts à accepter qu’un chirurgien les opère sans en mettre un ?S’imaginent-ils que les médecins se contraignent à porter des masques juste pour… quoi, au fait ?

Du coup, je me suis demandé depuis quand on portait des masques dans les blocs opératoires. J’aurais pas cru que ça faisait plus de 70 ans.

Un monde moderne : de l'efficacité des masques.

Mais la DA de La Croix traversait un stress post-traumatique dû à une discussion avec quelqu’un qui lui avait soutenu que le documentaire Hold-Up était un « remarquable travail journalistique » (malgré tous les médias sérieux qui ont démonté point par point les arguments qu’il contient)
Elle avait l’impression que le personnage n°2 avait le dernier mot. Alors que je le trouve juste con et de mauvaise foi. (C’est mon personnage, j’ai le droit de dire ce que je veux.)
Alors j’ai fait cette version, qui est celle qui a été publiée. Mais je préfère l’autre.

Un monde moderne : de l'efficacité des masques.
Publié dans La Croix, le 19 novembre 2020

Et Instagram m’a obligée à tout formater en carré. Bloody bazar !

Duos idiots : Women Wild Spirits

Depuis des semaines, je dessine beaucoup de choses sérieuses et contraintes.
Alors ça commence à piaffer un peu dans le dedans de ma tête, côté cerveau loufdingue.
Le cerveau loufdingue, c’est celui qui dessine des trucs de sa propre initiative et dont je suis le témoin impuissant. Ça donne les Duos Idiots, entre autres.

Les Duos idiots : Women Wild Spirits, by  PrincessH, 2020.