Bonne année- 4° et dernier épisode

Ben oui, mais promis, après j’arrête.T’façon, dans 24 heures, la Police des Cartes de Voeux va envahir les bureaux de poste avec des chiens-renifleurs et des broyeurs.
Alors ça, c’est la carte que j’ai dessinée pour mon Célèbre LJVD à moi que j’ai.

LJVD 2007

Mais comme c’est toujours le bouzin à la maison, et qu’on n’est jamais synchrones quand on envoie nos voeux, y’en a des qui n’ont reçu que ma carte et qui se demandent si on a divorcé puisqu’il a pas signé, et y’en a des qui n’ont reçu que la sienne et qui se demandent si on a divorcé parce que j’ai pas signé.
Non non, on est toujours ensemble, et on vous souhaite la bonne année en vrac, parce que dans le détail, on maîtrise pas.
Mais si d’aucuns parmi vous ont reçu les 2 cartes, et parfois même dans la même enveloppe, vous pouvez constituer un club de Happy Very Few.

Queenofclay’s Connection : Aujourd’hui, c’est la Grande Lessive !

Partager/Marquer

Bonne Année – 3° épisode

Ben oui, faut pas croire : en Principauté, quand y’en a plus, y’en a encore.
Des fois, je bricole aussi des enveloppes comme celle ci-dessous pour envoyer des cartes de voeux par la poste.
L’idée, c’est de mettre l’adresse dans le gros rond (qui souligne subtilement l’allusion à la planète, oui oui c’est un métier !) et à la place du coeur, y’aura un joli timbre Givenchy en forme de coeur aussi… Le détail qui fait couture, quoi.

 

Re-bonne année !

Sinon, c’est l’année de la Sérénité chez the famous Queenofclay.

 

Toujours pas dessiné la carte de voeux.

Paske j’ai pas encore fini Julie d’avril.

rhinite allergique

Et pis avec ce @#/8£x% d’hiver qui n’arrive pas, j’ai le rhume des pollens d’automne qui a décidé d’attendre le retour du rhume des pollens de printemps pour se barrer. Je pensais qu’avec la bronchite pré-christmas, j’avais rempli mon quota trimestriel d’allergies repiratoires, mais non, ça devient chronique. Chié merde krott.

Bonne Année – 1° épisode

PrincessH n’a pas encore dessiné sa carte de voeux, pask’elle avait plein de taff’ à finir, la bronchite, une stagiaire, des courses de Noël en retard, un TGV à ne pas rater, avec au bout un tas de chouettes copains à voir, ainsi que sa famille, dont sa maman qui s’est pété le col du fémur.
Alors va falloir patienter un peu.
Mais pour vous y aider, elle a décidé de répondre à un questionnement lancinant, qui taraude certains lecteurs de ce blog :

Que signifie la phrase récurrente qui semble être la devise de la Principauté : « PrincessH est à la bourre sur Julie » ?

Pour le savoir, il vous suffit de vous rendre chez votre marchand de journaux. Lequel, pour la modique somme de 5,90 euros, vous vendra l’opuscule mentionné ci-dessous, qui vient de sortir et qui récapitule 70 planches de « Le Journal de Julie », BD dont son Altesse herself est l’auteur, qui parait mensuellement dans le magazine Julie, édité par Milan Presse, à destination des filles de 8 à 12 ans.
Et même en prime, vous aurez un téléphone en plastique qui fait lampe de poche si on y met des piles.
Trop dingue non ?

Julie Hors Série Spécial BD

Sur ce, je vous quitte, je suis à la bourre sur l’épisode d’avril, sur ma carte de voeux, ma compta de fin d’année, et sûrement un tas d’autres trucs…

Mais quand même, un petit coucou aux secrétaires du cabinet d’ophtalmologie du Dr Nicolas P., quelque part en Isère.

Happy new year !

PS : Et non, malgré l’harmonie de couleur de sa tenue de fin d’année, PrincessH n’est pas la fille du Père Noël.