La faune de la principauté

En plus de deux chats, la principauté abrite un escargot qui s’appelle Robert.

Robert l'Escargot

Je ne sais plus où j’ai rencontré Robert, c’était forcément quelque part dans Paris, mais ni dans un parc, ni dans un square ; sinon la Principauté ne lui aurait pas proposé le statut de réfugié.
Et je me souviens plus non plus quand c’était, mais ça doit bien faire 2 ou 3 ans.
Il est très costaud, Robert, il a même survécu à la sécheresse du printemps 2007, et au gel de cet hiver (contrairement au ficus tomaticide).
Robert est très discret. Il vit sur le balcon, on le perd de vue pendant environ 363 jours, et ensuite on le croise. L’autre jour, il était caché dans l’arrosoir. Comme il coulait mal, j’ai regardé et j’ai trouvé Robert.
Aujourd’hui, il était à côté du gros pot où il y a la rhubarbe et la clématite Montana. Je crois qu’il faisait ses petits besoins quand je l’ai dérangé pour la photo…
Désolée, Robert…

PS : quand ça sera plus la crise, faudra vraiment que j’achète un vrai appareil-photo, hein…

 

Baston Tamouls-CRS en principauté…

PrincessH n’a pas l’âme d’un paparazzi ; et de toute façon, le seul appareil photo qu’elle ait, c’est son portable et il était déchargé.

Sinon, elle vous aurait montré des poubelles éclatées en travers de sa rue, des casseurs en train de courir sous ses fenêtres, en pétant des vitres de voitures ; suivis d’une brochette de CRS qui chargent.
Je sais pas ce qui s’est passé dans la rue du Faubourg St-Denis, où y a manif de tamouls régulièrement depuis quelques temps, mais ça avait l’air d’être chaud.
On voyait des types venir chercher les poubelles de verre dans notre rue pour trouver de quoi bombarder un bus arrêté au bout, ainsi que les CRS qui devaient bloquer le carrefour de la Chapelle. Et on se demande si y’a pas un camion qui a foncé comme un bélier sur un car de CRS. Mais c’est juste une hypothèse, si ça se trouve, le chauffeur fonçait se réfugier dans leurs bras, pour éviter de se faire camionjacker.
Y’a plein de gens qui n’aiment pas les CRS, mais s’ils étaient à leur place à se faire canarder à coups de tessons de bouteille… En tout cas, ceux-là, même pendant la charge, je les ai trouvés bien calmes… Alors qu’un des voisins d’en face, fou de rage et accroché à sa fenêtre, insultait les casseurs à pleins poumons… Pourtant, c’est pas sa bagnole qui s’est fait exploser le pare-brise !… Quelle bonne idée on a eu de vendre la Seat Ibiza LJVDesque…

Bon, faut dire que les tamouls sont nerveux en ce moment, ils se font génocider chez eux, et tout le monde s’en fout apparemment.

Ah ça y est, je crois que les lacrymos sont montés jusqu’à la principauté…

Edit 20h53 : Oh la vache ! Ça recommence !

 

Moment de grâce

Moment de grâce

Je ne peux pas mettre de video sur ce blog. C’est ballot, parce qu’il y en a une qui fait 7 minutes et quelques, et qui est un pur moment de grâce.

Susan Boyle got talent

Y’a pas de sous-titre, c’est dommage, mais bon je vais vous situer le contexte… ( et si vous voulez que je vous traduise des trucs, dites-moi lesquels, à force de la revoir, j’ai à peu près tout compris..)

Il y a une dame improbable qui s’appelle Susan Boyle (mais c’est pas elle sur le dessin, et y’a pas de pianiste, c’est juste que j’avais ce crobard dans un coin)

Susan Boyle a 47 ans (non, pas 60!), elle est au chômage, elle vit avec son chat Pebbles, et est encore « jeune fille », puisqu’elle n’a même jamais été embrassée…
(« Shame ! » dit-elle, =  » Toute cette bonne marchandise gâchée ! », comme dirait un monsieur que j’ai connu…).

Et elle se présente à « Britains got talent 2009″, qui est l’équivalent d’une émission de M6 qui doit s’appeler « talents extraordinaires », ou un truc du genre, je sais pas, je regarde pas ce genre de chose.
Mais il faut savoir qu’un des jurés, Simon Cowell, est aussi juré d’American Idol (= Pop Star), mondialement réputé pour sa méchanceté, au point d’être devenu une icône, ce qui lui a valu d’être caricaturé à la fin de Shrek 2 (Oops, j’avais marqué 1)…
Juste pour info, quand il demande son âge à Susan, et qu’elle tortille du cul pendant qu’il peine à faire la grimace sous le Botox, elle dit : « And that’s just one side of me ! », qu’on peut traduire par « c’est juste une de mes facettes »
Et c’est tellement vrai.
Susan va chanter la chanson de Fantine, « I dreamed a dream », issue de la comédie musicale « Les Misérables » (= Miz Op’)

Il faut voir ça.