Dancing Doodle

Je voudrais m’entraîner à dessiner à la plume, ce qui serait une grande victoire sur moi-même.

Mais comme vous avez dû le remarquer, si vous êtes encore là, malgré la mortitude de ce blog, c’est pas facile de trouver du temps.

Alors, j’ai volé 12 secondes.

Oui, le truc en noir, en bas, c’est un dessin à la plume.

 

un gribouillon qui danse

Une gribouillone qui danse...

Notoriété et bouletitude

Quand on est artiste, il faut s’occuper de sa notoriété, et dans ce domaine, je suis un vrai boulet. J’aime bien que personne ne me voie et que personne ne sache qui je suis, et qu’on me laisse tranquille dans mon coin à fourgonner mes petits trucs.
Et par exemple, je ne me suis toujours pas occupée de m’écrire une bio élogieuse sur une page Wikipedia, de me déguiser sous des pseudos habilement choisis pour aller dire du bien de mes bouquins sur Amazon, BDthèque, et autres plateformes du genre, et tout ça, et tout ça. Et je ne fréquente pas les endroits qu’il faut, et les gens qu’il faut. Et puis quand j’écris des trucs, au lieu de les montrer à mes éditeurs, je les laisse moisir dans mes cartons… Et j’oublie de prévenir quand je vais signer quelque part…
Evidemment, c’est pas malin. Mais c’est ça, la bouletitude.
(Pourtant, dans le métier, y’a un Boulet qui a réussi à surmonter ça brillamment. Mais c’est pas moi.