L’art délicat de la Reliure Japonaise

Couverture de "Petit Pois & Gros soucis", auteur : PrincessH, éditions Milan

sildamax viagra

Merci à vous, Madame Rosée du Frais Matin, et à toutes vos camarades.

prednisolone 5mg tablets information

Oui, c’est comme ça que ça s’appelle, même si Madame Rosée du Frais Matin et ses copines vivent en Chine.

Et en fait, ça se fait très facilement ! (avec des mains propres, s’il vous plaît !
Le livret a survécu.

Sur le schéma ci-dessus, il y a 5 trous (m’en suis rendue compte quand j’ai eu fini de le redessiner).
Mais sur les Livrets Petit-Poiesques, y’en a que 4, alors c’est plus facile.

Et la Recherche Scientifique et Technologique Principautière n’a pas des mains fines aux doigts fuselés, mais des grandes paluches avec des gros doigts maladroits.

Donc si elle, elle y est arrivée… Yes, you can !

 

 

 

Share

4 réflexions au sujet de « L’art délicat de la Reliure Japonaise »

  1. Pour que ça tienne encore le mieux possible (et pour vous faciliter la tâche) le fil ciré est un sauveur. Chez nous (au Québec), ça se trouve dans les magasins d’artisanat/les magasins de perles et autres bijoux à faire soi-même.

    Dommage que les livrets aient été montés un peu n’importe comment (en même temps, quand on regarde le travail de reliure pour un si petit prix…)

    • Bonjour Chibi Hoshi ! 🙂

      Non, mais y’en a juste quelques-uns qui sont de travers, et ça arrive même quand ça n’est pas fait à la main et en Chine.. J’ai le souvenir d’un album du Vagabond des Limbes qui se terminait par 10 pages de Lucky-Luke… Ça surprend.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *