J’sais pas quoi faire.

Mais dans un esprit de Speed Painting et parce que j’ai fait une formation sur Illustrator il y a 15 jours (que j’ai déjà tout oublié et perdu mes notes) j’ai bricolé un peu avec, histoire de poster un truc.
On dirait un Black Blog girly et épilé. C’est peut-être une femelle.

Et j’ai 6mn de retard, mais je vais tricher.
C’est mon blog. Je fais ce que je veux.

BB-female

-What’s the matter ? And who are you ?

I don’t know what to do.

But, in a Speed Painting spirit, and because I had a training session about Illustrator 2 weeks ago (have already forgotten everything and lost my notes), I knocked some bits together, so I can post something.
It looks like a girly and shaved Black Blog. Might be a female.

And I’m 6 mn late in publishing, so I’m going to cheat.
My blog. Can do whatever I want.

 

à suivre…

L'expo est finie, mais on remet ça à Pentecôte

Portrait de MariKrissin.

Voilà, on a décroché à la Galerie 3F, que je vous encourage à fréquenter, parce que c’est une mignonne galerie dans le quartier des Abbesses, et que Jean-Michel Faudemer est un galeriste qui sait repérer des  artistes intéressants, et qui est lui-même un sculpteur talentueux, en plus d’être un amour.

Or donc, je participerai à une autre expo collective, avec le Collectif des Arts, au Lycée Jacques Decour, pendant 4 jours durant le week-end de Pentecôte.

Je saurai vous le rappeler, et les absents seront punis (oui, le Black Blog a demandé sa réintégration en tant que Chef des Escadrons Noirs de la Principauté.) (Paraît que Cali à poil, c’était finalement un concept très flou)

Ben oui, à force de néant…

…Tout le monde fout le camp.

PrincessH abandonnée de tous...

Remarquez, ça pourrait être pire, il pourrait aller chez Queenofclay. Mais elle reste toujours habillée.

Et pour les rares lecteurs survivants, ou les webnautes égarés en ces lieux, qui la confondrait avec un chanteur sans intérêt : Cali, c’est  Calirezo.

 

 

Pas mieux.

Principauté Tabloïd Tribune flash :

Comme souvent, quand ça l’arrange, Notre Invraisemblable Feignassitude prétend être décédée, laissant le pays tel un bateau ivre sans capitaine à sa barre, tout en provoquant artificiellement l’affliction populaire.

Indigence gouvernementale et manipulation de la populace, voilà ce que l’Histoire retiendra d’un règne qui restera l’une des périodes les plus noires d’un petit pays pourtant sympathique et méritant.

C’est navrant.

De notre envoyée spéciale, aux marches du palais :
Edmée-George Peticaillou, navrée.