Inquiétude en Principauté

Principauté Herald Tribune’s Flash :

Le Balcon Principautier a subi son nettoyage printanier annuel, et pourtant…

Snail Bob is missing

Robert, photographié en août 2010

Robert, l’Escargot Officiel de la Principauté est toujours porté manquant.
Qu’en est-il de cette absence inexpliquée ?
Comme toujours, en Principauté, les rumeurs grondent :
Défection et fuite à l’étranger ? Mais vers où ?
Queenofclay Land ? Patatie ? Abominable Lady Cali Land ?
Ou absence regrettable de températures printanières,
incitant à prolonger une hibernation déjà bien longue ?
Dans ce cas, l’on ne peut que se lamenter devant l’indigence
du plan de secours ordonné par le Palais !

De notre Envoyée Spéciale, Edmée-George Petitcaillou, au coeur de l’inquiètude.

Escargot et cache-nez.

Partager/Marquer

Pas mieux.

Principauté Tabloïd Tribune flash :

Comme souvent, quand ça l’arrange, Notre Invraisemblable Feignassitude prétend être décédée, laissant le pays tel un bateau ivre sans capitaine à sa barre, tout en provoquant artificiellement l’affliction populaire.

Indigence gouvernementale et manipulation de la populace, voilà ce que l’Histoire retiendra d’un règne qui restera l’une des périodes les plus noires d’un petit pays pourtant sympathique et méritant.

C’est navrant.

De notre envoyée spéciale, aux marches du palais :
Edmée-George Peticaillou, navrée.

 

Conjectures

Principauté Herald Tribune :

Le Peuple Principautier et la Communauté Internationale se perdent en conjectures.
Qu’en est-il des 3 semaines de calme assourdissant que traverse le conflit patato-Principautesque ?
Le budget du Pays, asséché récemment par un achat dont l’intérêt militaire n’est pas évident, ne permet-il plus d’assurer la poursuite d’un conflit, destiné pourtant à faire entrer la Patatie dans l’Ere des Lumières Princières ?
La Chancellerie du Palais se retranche derrière un silence absolu, laissant le champ ouvert à toutes les rumeurs.

D’aucuns prétendent que Son Altessissime, Phare de notre Civilisation, serait actuellement installée au Services des Achats du Palais, où elle aurait entrepris de vérifier la qualité de tous les articles récemment acquis. Elle y expérimenterait des applications inattendues (particulièrement avec un triple épaisseur toucher soie, au parfum luxueux), sans qu’on en comprenne les applications stratégiques…

Elgjyn PrincessH

D’autres tentent des manipulations politiques en affirmant que Sa Spiritualité Divine aurait eu une révélation mystique qui la questionne sur ses choix gouvernementaux, ce qui l’aurait plongée dans une profonde dépression.
Dans le secret des milieux autorisés, on émet l’hypothèse d’un deuxième effet kiskoul de la dernière offensive Patatesque, qui pourrait contenir des armes de destruction massive à effet retard…

Elgjyn PrincessH

 

Rumeurs

Principauté et clandestinité Herald tribune :

Fuite à l’étranger de l’une, trahison de l’autre, et incompétence des vestiges gouvernementaux sont la porte ouverte à toutes les rumeurs, racontars, superstitions et autres idées fausses. Des personnes mal-informées se présentent tous les jours aux portes du Palais avec des prétentions basées sur des informations infondées !
Hairyman princessh

Aucun prétendant aux plus hautes fonctions disposant d’un atome de bon sens, ne souhaiterait proroger les fonctions du Black Blog, et encore moins le remplacer !
Quand on est petit, rond et poilu, on devient couille au pair et on vient pas faire chier ! Non d’une @#/§% !

E.-G. Petitcaillou, prétendante aux plus hautes fonctions

(deux !)

Ambassade de Bonne volonté

Principauté et Clandestinité Herald Tribune :

Son Excellence Tata Trollette, émissaire de Patatie, est arrivée aujourd’hui en Principauté, pour distribuer quelques tartes afin de calmer l’agitation, et entamer des négociations pour éviter une escalade du conflit qui pourrait s’étendre jusqu’à son boudoir et cochonner ses petits napperons, (la rillette sur napperon, c’est dur à ravoir).

Elgjyn vs PrincessH

Son Excellence n’a pu que constater la déliquescence dans laquelle a sombré le pays décapité, puisqu’elle n’a été accueillie que par un pot de rillettes putrescent.
La Chancellerie n’a pas daigné se déranger, et a fait une nouvelle démonstration de l’indigence de ses talents diplomatiques, en faisant savoir que la présence du Mystérieux Don P., en tant que chef de la Sécurité de la délégation Trollesque, était considéré comme une provocation intolérable.
Peut-on encore se lamenter devant la couardise et l’incompétence des derniers débris du gouvernement Principautesque ? Le soupçon qui pèse sur Don P., comme quoi il serait le Sanguinaire Tueur à la Guitare, n’a jamais été prouvé.
Encore une fois, la présomption d’innocence, qui figure pourtant au premier article de la Constitution Principautienne, est bafouée !
Mais sans doute cela a-t-il à voir avec le fait que la Constitution en général est intitulée : « Prérogatives inaliénables et exclusivement réservées à Notre Divine Souveraine »

E-G. Peticaillou, Porte-parole de la Consternation Populaire.