La Croix : No comment…

On nous demande d’essayer de parler de choses positives, pour ne pas désespérer le lecteur…
J’ai zigzagué entre la Syrie, le Yemen, la famine en Afrique sub-saharienne, les attentats, les élections, les emplois fictifs, les désespérances de toutes sortes… Me suis fait choper par la pollution.
Mais au regard de certaines actualités, ça avait l’air tellement moins pire…
Qui aurait cru que les nains de jardin pouvaient être aussi inhumains, cruels et méprisables ?…
Sans déconner, j’espère que la pollution les éradiquera dans d’atroces souffrances..
Pollution plastique des océans

Share