Mai 68 et autres considérations

Tout passe, tout lasse et tout se recycle. Avant Mai 68, la mode était à la boule de bagnard pour les petits garçons. Aujourd’hui, c’est plutôt pour les ados, les post-ados et les gars qui perdent leurs tifs et qui ont bien raison de ne pas se rabattre une mèche pathétique en travers du crâne.
Mai 68 a ouvert une ère où les cheveux des garçons, qu’on avait perdus de vue depuis quelques années, sont réapparus jusqu’à atteindre des longueurs qui, elles, n’avaient pas été vues depuis plus d’un siècle.

à paraître dans La Croix, jeudi 3 mai 2018.



Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.