Illustration on the web et droit d’auteur…

Propriété Littéraire et Artistique

Cleanettte a posé une question fort intéressante dans les commentaires d’un récent billet.


« Je voulais parler des droits d’auteurs pour les artistes du net.
J’adorre tes crobarts et il ne m’était pas encore venu à l’esprit de te les emprunter mais j’illustre couremment mes blogs d’images piquées sur le net. Grace à une discussion sur un autre blog je viens de réaliser que j’étais hors la loi.
J’aurais beaucoup aimé qu’en tant qu’artiste du net tu nous explique comment tu imaginais idéalement que l’on puisse ou non utiliser tes images.
Est-ce qu’elles sont absolument interdite de reproduction comme je le comprend personnelement quand il s’agit de photos de personnes (soi-même, amis, enfants)?
Je pense que non puisque j’ai lu l’exemple de cette américaine à laquelle tu vas faire un joli dessin.
Pour un usage commercial je concois également que toute oeuvre mérite gratification parfaitement justifié. Par contre pour une apparition sur un blog? Avec tes références et un lien vers ton blog ça suffit ou alors tu préfères qu’on évite? »

Bon, je vais essayer de faire simple, et si Maître Eolas passe par là et qu’il trouve que je dis des conneries, qu’il me le fasse savoir.

Il faut savoir qu’au regard de la Loi, l’auteur d’un dessin est le propriétaire non seulement de l’oeuvre elle-même, mais aussi des droits de reproduction et d’exploitation de cette oeuvre.
Aucune reproduction commerciale, ou non, ne peut se faire sans son autorisation, et le cas échéant, une rémunération.

Autrement dit, on n’a pas le droit de gagner de l’argent avec le travail d’un artiste, sans avoir demandé la permission à l’artiste et sans lui payer la part qui lui revient.
Car contrairement à ce que croient certains, qui fument trop d’images d’Epinal, l’artiste ne se nourrit pas exclusivement d’amour et d’eau fraîche, il a aussi des factures à payer.

Et on n’a pas le droit non plus d’utiliser ses dessins pour illustrer n’importe quoi, même si ce n’est pas dans un but commercial.

ATTENTION :
Ce n’est pas parce qu’un artiste publie ses dessins sur le web qu’ils cessent de lui appartenir légalement.
Comme je l’ai déjà dit en d’autres lieux, les sites des artistes ne sont pas des libre-services gratuits de leurs oeuvres. Ce sont des vitrines professionnelles.
Donc, quiconque se servirait sans autorisation pour un usage commercial ou une publication que l’artiste n’approuverait pas (ça vient de m’arriver), se heurtera à un truc qui s’appelle le Code de la Propriété Intellectuelle, et doit s’attendre à des poursuites judiciaires et autres procès perdus d’avance.

Mais développons la question qui nous occupe, et qui concerne un usage non commercial de nos oeuvres : un blogueur qui passe trouve un dessin à son goût et aimerait l’utiliser pour faire joli sur son blog.

Il peut le faire, aux conditions suivantes :

1°- Demander l’accord de l’artiste.

Ben oui, c’est de la simple politesse déjà. Dans la vie, vous ne vous servez pas des affaires des autres sans demander ? Ben là, c’est pareil.
Et comme dans la vie, l’artiste a aussi le droit de refuser. Après tout, c’est à lui.
Si en plus, sur votre blog, vous expliquez comment égorger des petits chats, ou pousser des mémés sous le métro, le dit-artiste peut très bien refuser d’être associé à ces activités ludiques certes, mais salissantes.

2°- Faire figurer clairement sa signature à côté de l’image.

L’artiste a accepté votre emprunt, vous lui devez bien un petit quelque chose en échange.
Après tout, il vous prête son travail, alors que Mr Ferrari refuse de vous laisser jouer avec cette immonde voiture jaune poussin, même 5mn, et Mr Darty a dit non aussi pour l’écran plasma géant.
Donc, pour dire merci, faites figurer la signature de l’artiste à côté de l’image, pour qu’il soit clair qu’il en est l’auteur.
Et pour indiquer que l’illustration est protégée par le Code de la Propriété Intellectuelle, cette signature peut prendre 2 formes :

© nom de l’artiste

ou

Nom de l’artiste D.R.

D.R. signifie « Droits Réservés ».
C’est la version française de © qui, lui, correspond à la Loi américaine du Copyright.
Mais le © a l’avantage d’être compris internationalement. Donc c’est peut-être mieux, même si dans le détail, la loi française diffère.

3°- Faire un lien vers le site de l’artiste, c’est encore plus poli.
Faites-le sous sa signature si vous en êtes techniquement capable, ou alors faites vous aider…

4°- Et pour finir, ou même plutôt pour commencer : ne pas oublier de donner l’adresse de votre blog, que l’artiste puisse dans un premier temps décider s’il est OK pour que ses illustrations y figurent, et ensuite qu’il puisse aller voir ce que ça donne….

Sur ce, c’est pas tout, mais j’ai du boulot.

PS : Cleanette, l’américaine pour laquelle je vais faire un joli dessin va me payer pour ça, parce qu’elle me demande très précisément de faire mon métier d’illustratrice…. Et après, elle aura le droit d’utiliser l’image pour l’usage défini dans la commande.
L’an dernier, elle m’a demandé le droit d’utiliser une image déjà existante, et elle a payé pour avoir ce droit…

ajout le 30 mars :
Notafish vient de faire un billet fort intéressant, c’est pas parce qu’elle me cite, c’est parce qu’elle développe des points que j’ai laissé de côté pour faire simple…

53 réflexions sur « Illustration on the web et droit d’auteur… »

  1. PrincessH, vous êtes claire, drôle, gentille et ferme, bref PRECIEUSE (pas au sens chabadabada).
    Sans doute est-ce pour cela que je traîne si régulièrement dans la Princesseauthé.
    Merci

  2. Tu m’arrêtes si je me trompe… Si je fais un copié/collé de tout ton blog sur mon blog, je t’offre une Ferrari et un écran plasma? 🙂 (attention, ce commentaire est copyrighté…)

  3. Very interesting ce que tu nous essepliques !
    Just one question…
    Quelle est la durée d’attente pour que le "chef d’oeuvre" tombe dans le domaine public ?

  4. Pascale > En France, 70 ans après la mort de l’auteur.
    (CPI – article L123-1)
    Attention la propriété intellectuelle et internet c’est assez compliqué, toujours tenir compte des lois en vigueur dans le pays de résidence de l’artiste.
    Bon j’arrête là passque mon domaine c’est le Code des Pensions Civiles te Militaires de Retraites, alors pour le reste…

  5. Le délai, je crois que ça dépend pour quoi c’est.
    Monet est "tombé" dans le domaine public assez récemment, par exemple. Le délai part de la date de son décès.
    Mais "PetitPapaNoël" interprété par Tino Rossi est aussi tombé dans le domaine public, mais je crois que là, comme il n’était qu’interprète, c’est pas pareil…
    Si je pige bien ce que j’ai lu sur wikipédia, c’est 50 ans à partir du 1° janvier qui suit la première fois où il l’a chanté publiquement…
    Mais je peux pas vous mettre le lien, il est trop long !

  6. o la la ! penaude contrite et repentie je suis !!!
    bin oui j’ai utilisé un de tes petits crobard dans mon blog…
    Je te demande l’autorisation (très en retard) de l’y mettre mais si tu veux pas je l’enlève (c’est facile !!!)
    Je rajoute que j’avais déjà fait le lien avec ton site !!!
    Voici mon blog (désolée l’adresse est hyper longue)
    http://nekitas_blog.blogs.p

    Voila voila

    nèk’

  7. Fortement bon à savoir tout ça! Mais veuillez pardonner ma question de gravissime néophite en matière d’informatique mais existe-t-il une fonction sur le clavier pour faire le petit c dans un rond qui signifie "Copyright"?

  8. Nekita > Eh bien soit tu le retires, soit tu rajoutes une mention à côté comme quoi je suis l’auteur de l’image…. Quant au lien, je ne l’ai pas trouvé.

    Le Gabian > alt-C

    Cali > Ouais, je vais changer le titre pour les moteurs de recherche, tiens. Je vais mettre un truc du genre "Touche pas à mes miquets ou je te pète la tête et autres droits d’auteur ."
    c’est bien non ? 😉

  9. Pascale, Alex> 70 ans après la mort de l’auteur, mais y’a les guerres, qui comptent en plus, et des trucs peu ragoûtants du même type.

    Par ailleurs, juste pour rajouter un truc, autant une oeuvre peut "tomber" dans l’e domaine public, autant un auteur ne peut mettre, dans le cadre du droit français, son oeuvre *dans* le domaine public, car le droit d’auteur est inaliénable. D’où l’intérêt des licences libres type Creative Commons, qui permettent, par exemple, de mettre à disposition certaines oeuvres de façon gratuite et libre (avec toujours des restrictions du type de celles qu’a soulevé notre Pincesse – genre, pour les mémés sous le métro). Héhé.

  10. C’est bien dit ça.

    C’est marrant comme certains comprennent les trucs quand ça les arrange et comme ça les arrange 🙂

    y’en a à qui ça ne viendrait pas à l’idée de se servir sur un site d’une entreprise, mais quand on est indépendant avec un site au nom d’une seule personne, tout d’un coup, ils pensent qu’on leur fait cadeau de ce qu’on fait … pff ..

    y’a un truc aussi à rajouter ( je trouve ), c’est que c’est valable aussi pour la forme du site. y’en a beaucoup qui pensent que piquer les images c’est bien, mais les templates et feuilles de style de blog à l’identique, c’est pas grave, pensez vous ma brave dame 🙂

  11. ouah le contresens de la morkitu : "piquer les images, c’est mal" , pas "bien" évidemment.

    je promets de me relire à l’avenir
    je promets de me relire à l’avenir
    je promets de me relire à l’avenir
    je promets de me relire à l’avenir

  12. Tout ceci m’amène à poser une question sérieuse à poser… (Je sens que je vais me faire plein de copines zet copains moi). Que penser, sur le plan moral, intellectuel et financier, de la copie de chansons ou de films via des logiciels peer to peer? (pas taper trop sur ma tête, PrincessH, je voulais juste lancer une tite révolution de Palais)

  13. Autre question de la néophite : pour être protégé par le code de la propriété intellectuelle, faut-il déposer, souscrire bref effectuer une démarche quelconque? Ou le code s’applique-t-il automatiquement à partir du moment où l’on produit une oeuvre originale? Et question subsidiaire : cela se limite-il à la création artistique ou peut-on l’étendre à la créatin artisanale? (au hasard Balthazar, des vêtements?) Si ça te gonfle de jouer au conseiller juridique tu me renvoie à mon Net et je te laisse à tes dessins sans rouspéter, promis! Mais merci pour toutes ces précisions 🙂

  14. Notafish > Oui, c’est vrai, les années de guerre s’ajoutent au délai !

    Krysalia > bon à savoir : je peux corriger vos commentaires, suffit de demander…. 😉

    Hoplalavoila > Vous faites bien de repasser, ma chère, emportée par mon sujet, je ne vous ai pas remerciée pour vos mots gentils.
    Le Célèbre LJVD m’a proposé, lui aussi, les trucs pour raccourcir les liens, et il a prévenu que c’était chiant. Voici la preuve qu’en plus, ça marche pas ici.
    On changera ça sur la prochaine version du blog…

    Qoc > Oui, ça c’est le détail amusant… :->

    Jojo > Premier point TRES important : je ne veux pas de Ferrari jaune poussin. Ça pollue et c’est laid.

    Je ne vais pas te dire quoi penser du peer-to-peer, je ne peux te donner que mon avis personnel, qui n’engage que moi.

    J’aurais tendance à dire, comme Juliette Nourredine, qui en plus d’avoir du talent et d’être marrante, a oublié d’être conne :
    "Je ne vois pas pourquoi la musique serait le seul truc gratuit au monde…"
    Et donc les films idem.
    Les artistes doivent être payés pour ce qu’ils font, sinon, il n’y aura pas plus ni musique ni films.

    Après, si certains choisissent de diffuser une partie de leur musique gratuitement, pour promouvoir le reste, pourquoi pas dans la mesure où c’est leur choix ?
    Car ça doit être un choix de la part de l’artiste, point barre.
    Si ce choix est fait par d’autres qui, parce que les moyens techniques actuels le permettent, décident de rendre disponibles et gratuites des oeuvres qui ne leur appartiennent pas, eh bien moi, j’ai un problème moral avec ça, même si c’est très tentant.

    Qu’on fasse quelques copies ici ou là pour faire plaisir, comme on prêterait un livre, soit.
    Mais quand j’apprends que des gens ont chez eux plus de 1000 DVDs et CDs pompés, et qu’ils s’étonnent de se retrouver au tribunal, je trouve qu’ils sont un peu gonflés. Et qu’ils font preuve à la base d’un manque de respect pour les artistes, qu’ils doivent pourtant apprécier puisqu’ils en ont plein leurs étagères….

    Voilà mon sentiment du moment.
    Après, je suis comme tout le monde, je lis les journaux, je lis des blogs et des sites qui parlent du sujet, et j’attends de voir à quelle conclusion j’arriverai, une fois que j’aurais décanté tout ça.

  15. Le Gabian > Ça, c’est un domaine que je ne connais pas…
    Pour un illustrateur, le code s’applique automatiquement, si on peut prouver qu’on est le créateur d’une image.
    En général on peut, on a les fichiers originaux, éventuellement les crayonnés…
    Pour les vêtements, je pense que la protection existe aussi. On n’a pas le droit de pomper Lacroix ou St-Laurent… Mais je me demande s’il ne faut pas déposer un modèle auprès de l’INPI… Et là, il y aurait problème, parce que ça coûte cher…
    Mais c’est juste une question que je me pose, si ça se trouve c’est pas obligé…

  16. Princess , moi au poste précédent je t’avais posé une question ,mais je n’ai pas eu de réponse . Je dois être la seule ( enfin j’éspère que non ) à demander aux artistes s’ils vendent leurs " oeuvres " aux particuliers , parce que ton dessin précédent , j’le verrais bien dans la chambre de MiniFrez . Je te proposais même de faire monter les enchères si nous étions plusieurs sur le coup. Frez et moi sommes quasiment les seuls dans la famille à continuer d’acheter nos CD et dvd en trouvant cela absolument normal. Les commentaires de certains me révoltent , il leur faudrait un enfant artiste afin de comprendre le sens de la propriété artistique ou intellectuelle .

  17. Oops ! Pardon, Mme Frez ! Comme ce billet m’a pris du temps, j’ai oublié de te répondre….
    Il m’arrive de vendre des dessins originaux, mais rarement, parce que c’est pas évident de déteminer un prix juste à la fois pour moi et pour l’acheteur.
    Ce dessin-là, en l’occurrence, n’est pas à vendre puisque c’était un cadeau pour quelqu’un…

  18. Merci pour ta réponse, je sais qu’il est trés difficile d’évaluer un prix , Frez m’avait prévenu , mais je pensais naïvement qu’un artiste pour vivre pas trop mal avait aussi besoin qu’on lui achète ses " oeuvres". Nous en reparlerons à l’occasion de vive voix, nous offrons parfois à nos enfants des conneries qui coûtent trés chères , moi je préfére leurs offrir des présents qu’elles garderont longtemps.C’est aussi un moyen de leur faire découvrir le monde artistique , ici les filles sont trés fans des dessins de Mr Frez mais Marie est trés fan des dessins de Princees H . Bisous

  19. Ce sont les peintres qui vivent de la vente de leurs oeuvres originales… quand ils ont de la chance !
    Les illustrateurs vivent de la reproduction de leurs oeuvres.

    Ceci étant, on peut vendre aussi nos originaux.
    Enfin, quand il y’en a, car depuis l’avènement du numérique, c’est plus tellement le cas. Maintenant, je fais des crayonnés et des encrages manuels sur calque, que je flanque à la poubelle au fur et à mesure quand je n’en ai plus besoin… Et l’image finale est purement numérique.

    Mais il reste les originaux de l’ère anté-numérique, ou ceux que je fais de temps en temps pour des raisons X ou Y.
    Et là, c’est souvent très ambigü….

    Il y a des choses dont on ne peut pas se séparer, comme un peintre va marquer une toile comme vendue, dans son expo, alors que ce n’est pas vrai…

    Et il y a des choses dont on se dit qu’on ne peut pas les vendre, parce que même si on a su les faire, elles ne nous représentent pas vraiment…

    Et puis, il y a les trucs qu’on n’aime pas, et qu’on fout à la poubelle sous les hurlements scandalisés de l’entourage !…

    Reste un petit groupe qui peut éventuellement s’en aller dans d’autres mains, mais malgré tout, on ne le lâche pas comme ça.

    C’est très complexe, l’attachement physique de l’artiste à ce qu’il fait…

  20. Ben si un jour tu décides de vendre un crayonné de la pitite Princessh, moi je veux bien. Elle me fait tellement penser à ma fille (surtout quand elle boude)!
    Si d’ici là je ne suis plus sur la paille… Et pourtant je télécharge pas!
    Mais qu’est-ce que je l’aime cette princesse en charentaises!

  21. Petite remarque : je sais qu’il existe des sites où en échange d’un peu de pépètes, votre blog (ou site) sera sauvegardé par eux afin de servir de preuve en cas de contestation de copyright. C’est surtout utile pour les écrits et prouver "qui a écrit le premier"
    Sincèrement, je ne sais pas ce que ça vaut comme service, mais je signale qu’il existe.

    Et bravo pour votre travail, la seule chose dont je me plandrait est le fait qu’il n’y a pas de post tous les jours …

  22. ah je ne savais point que tu corrigeais les billets, ton altesse, alors je ne ferai pas de double post la prochaine fois. mais je vais quand même essayer de me relire, je m’en voudrais de t’embêter tous les deux posts avec des corrections 🙂

    je pensais à la vente de tirages et ta réponse a madame frez> et les reproductions numérotées ? ça pourrait être un moyen de vendre sans le déchirement de se séparer de l’original …

  23. bin oim ça m’est arrivé de piocher des images des blugs des gens quand j’ai commencé à expérimenter un blog (dans tous les sens du terme, j’ai essayé tout ce qui était possib’ avec), chez un hébergeur de crotte où on pouvait pas mettre de lien à l’époque. Et puis finalement à chaque fois que je trie mes posts, et en me mettant à painter je me suis mise à mettre de plus en plus de mes illustr’, photos et autres. Me suis souvent servie des travaux d’autres pour apprendre à faire des "miennes plus perso", en me basant dessus pour voir ce que je valais dans un style ou un autre… Et maintenant j’attend l’avènement du nouveau blog pour mettre des liens, et des floppées… et faire un truc pur personnel, que Mea Culpa et Merci je dois à un tas d’internautes, et toi en preum’s, mais certes, j’avais jamais pensé à cet aspect si pécunier qui fait vivre les artistes, car il le faut bien, et pourtant je connais bien le CPI, que j’associais bêtement plus systématiquement à la littérature ou à la musique…
    Me foutra- t-on au cachot si on ne sait plus quoi fiche de moi????? 🙁
    et en même temps si j’avais fait la promo de mon blog dont j’avais pas poussé les expériences à bloc, j’aurais eu la trouille de me prendre des roustes et des huées en le présentant… Alors que je voyais que le côté "apprentissage" de tout ça…
    ????

  24. Juste une précision, le D. R. et le © ne sont pas complètement équivalent. En France, on utilise surtout le D. R. quand on ne connaît pas l’auteur du document, de la photo ou du dessin. Cela veut dire que l’on réserve ses droits jusqu’à ce qu’on le connaisse.
    Sinon, on met tout simplement le nom de l’auteur à coté de son œuvre, éventuellement en précisant Photo : trucmuche ou Illustration : Princesse H.
    Ou alors on met "crédit : unetelle". Parce que ça s’appelle créditer une œuvre.
    D’ailleurs, non seulement on doit mettre le nom de l’auteur de l’œuvre mais aussi celui de son propriétaire pour peur qu’il ne soit pas le même. On sépare les deux d’un /. Y compris quand il s’agit d’un musée. Donc, sur des tableau, on peut voir Le Tintoret/Réunion des musée nationaux ou Lartigue/Rapho…
    Mais tu ne verras jamais dans un journal (sauf quand le SR et le service photo ne font pas leur boulot) le nom de l’auteur + la mention D. R.

    Mais la démarche que tu décris me semble tout à fait correcte et elle est valable pour les photos, les dessins et les textes.

  25. Juste à l’attention de Joydivised.
    faire des emprunts sans l’accord de l’auteur peut coûter très cher, pécuniairement parlant, surtout si tu tombes sur quelqu’un d’un peu connu ou/et mauvais coucheur…

  26. tiens, question à 2,50 francs. Je suis un grand journal quotidien qui tire à 1 million d’exemplaires. Je tiens une rubrique sur les blogs. Je veux faire la pub de ton blog en disant que c’est le plus beau, le plus topissime, le plus extraordinaire. Je peux piquer un dessin sans te demander la permission (avec oeuf corse ton nom, ton (c) et tout le bastringue ? Enfin, je pense que je peux (droit de citation etc.). mais je voudrais savoir quelle serait ta réaction. (Ca répond un peu à la question de joydivised je pense)

  27. Akynou > tu as sans doute raison, il faut que je pose la question à un avocat spécialisé en Droit International… Parce que comme je le disais, le © est un truc que même les Papous comprennent, alors c’est quand même plus pratique.

  28. Aussi ne parlais-je pas du copyright, mais du DR 🙂
    c’est crai que © est mieux compris que "crédit :" 🙂
    Je peux te dire qu’au journal, vu que nous sommes un "picture magazine" (a me fait toujours rigoler ce mot là), on est super vigilant et on a tous suivi une formation juridique pour bien nous montrer qu’on n’a pas intérêt à se tromper. La denrière fois que je me suis trompée, ça date d’au moins neuf ans, et c’est le rédac chef lui-même qui est venu me remonter les bretelles à tel point que je m’en souviens encore très très bien 🙂

  29. J’arrive un peu en retard mais je suis là. Je vais songer à ajouter tout de même une adresse mail ou me contacter d’urgence sur mon blog effectivement ça peut servir.

    Au moins ainsi je profite des commentaires qui complètent ce billet fort bien écrit et qui précisent parfaitement les choses.

    Du coup je te demande l’autorisation d’utiliser exceptionnelement ton illustration de ce billet sur mon blog pour renvoyer vers ton billet avec les mentions adéquats bien sur.
    En cet occasion je regrète le manque de popularité de mon blog qui rendrait ce lien plus productif en publicité.
    Le fait que tu mentionnes, toi, mon existence dans ce billet m’a à lui seul apporté quelques visites suplémentaires visibles dans mes stats.

  30. Pas de problème, tu peux faire le renvoi…
    Mais peut-être que je modifierai un peu ce billet après avoir posé quelques questions à un avocat, pour compléter les infos d’Akynou…

  31. Merci beaucoup ce sera certainement mon premier billet dès que je serais plus crevée-grippée-débordée. et bien évidement aucun de problème pour que tu complètes ce billet bien au contraire.

  32. En relation avec cet article, je voudrais poser une question sur le droit a l’image des objets. Je m’explique. Je prends des photos a la derobee des objets qui se trouvent dans un endroit particulier. Je publie les images sur mon blog et je les accompagne de commentaires forts desobligeants. Le proprietaire des objets a-t-il des droits concernant ces photos que j’ai prises moi-meme?

  33. Je ne pense pas, sauf s’il est le créateur des objets.
    Mais ça dépend peut-être aussi de l’endroit particulier en question… Si ça représente uen atteinte à la vie privée, ça peut peut-être se compliquer, mais ça ne relève pas du droit d’auteur.
    M’enfin, ce que j’en dis, c’est ce qui me paraît logique en fonction de ce que je sais sur la propriété intellectuelle et artistique, et je ne connais pas la loi par coeur.

  34. Merci Princess, pour ces explications essentielles et précises sur les droits d’auteur.
    Je ne sais pas si j’ai bien tout compris, mais j’ai référencé ton blog et ton site sur le mien, en utilisant un de tes dessins comme étiquette.
    Vas-y voir si ça te convient, sur :
    http://membres.lycos.fr/rep… en paes 9 et 11.
    Chaleureusement,
    Nounours, de Ciney en Belgique.

  35. B’soir Princess ! Bon je ne vais pas être très originale mais "MERCIIIIII" pour tes infos que je garde précieusement pour en faire part à mes amis artistes (bien que nous soyons des amateurs). Bonne continuation ! @+

    Diane (^_^)

  36. Bonjour Princess

    Je vais utiliser ton dessin "Rêve…" sur mon blog qui n’est pas aussi joli que le votre.
    Le dessin me paît et encore plus le texte. Les deux ensemble c’est génial.

    C’est pour expliquer que Les Chevaliers de Saint-George et J.J.O. Meude Monpas sont originaires d’Afrique.

    Je pique beaucoup d’images sur le net. J’informe les propriétaires quand je peux.

    Merci de me donner votre autorisation.

    Url du blog http://www.grioo.com/blogs/

  37. slt , je trouves que tu fais de magnifiques dessin , en plus c super coloré et la couleur j adore sa ! j aimerai bocoup faire du dessin plus tard , mais je sis pas trop trop quoi faire !! on me dit de prendre premiere ES car si je ratte le dessin je pourrai me rattraper … mé bon j ai besoin de tes conseils …
    merci d avance
    bye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.