4 réflexions sur « Inktober 2016 : slow, one dozen & tired. »

  1. Possible. Mais je crois qu’il était très âgé… Il passé 10 ans sur mon balcon, mais quand il est y arrivé, il était déjà adulte.

  2. Apparemment en captivité ça peut vivre entre 10 et 15 ans. L’était pas jeune donc (d’ailleurs vu la taille de la coquille au départ il devait déjà être adulte il me semble).

    Le déménagement n’a pas dû aider.

    Paix à ses cendres.

    Il aura un remplaçant ?

    • Robert est irremplaçable. Surtout que la nouvelle Principauté aura des loggias plutôt que des balcons… Alors bon. Le risque de marcher sur un escargot au milieu du salon me paraît un peu trop élevé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.