La Croix : colère et apaisement

Le premier dessin a été recalé parce que trop plombant… Ce qui se comprend.
Mais ces histoires me mettent tellement en colère, qu’il fallait que je le fasse pour évacuer la rage. Ça faisait écran à toute autre idée.

Après, pour me désinfecter l’âme, je suis allée faire un tour chez Monet, à Giverny.

Balkany, France Telecom, harcèlement
.Recalé par La Croix
Publié dans La Croix, le 23 mais 2019

2 réflexions sur « La Croix : colère et apaisement »

  1. Franquin, sort de ce corps !
    Il n’a jamais publié dans la Croix celui-là ?
    Par contre, la fée clochette, je la suspendrais bien dans mon bureau.

    • Franquin dans La Croix ? A son époque, le lectorat et la rédaction étaient composés de gens bien plus anciens que ceux dont je bénéficie !
      Tu te rends compte que j’ai pu citer les Sex Pistols, les Rolling Stones et the Clash dans certains dessins, sans que personne ne tousse ?
      La Fée clochette, je peux t’envoyer le fichier si tu veux l’imprimer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.