La Croix : Le tennis ou l’amour

Un dessin recalé :

A l’époque où je regardais encore le tennis à la télé, j’ai vite zappé les interviews post-matchs truffées de questions redondantes voire stupides, sur ce qu’on venait de voir en direct et en replay à chaque bonne balle. Il y avait de quoi devenir dingue. Evidemment, les journalistes doivent faire leur travail pour les gens qui n’ont pas vu les matchs, et ça implique forcément la redondance.
Face à ça, quand on a couru derrière une balle pendant 4 ou 5 heures en plein soleil, sous la pression du regard de millions de personnes et des enjeux financiers et économiques que ça génère, on peut aussi être épuisé.
Mais il y a un truc auquel la petite Naomi a échappé, et elle ne sait pas à quel point elle a de la chance : ce sont les commentaires « pendant »  les matchs. Je crois que c’est qui m’a fait décrocher, au-delà du manque de temps : écouter des types remplir le silence entre les balles, tellement ne rien dire n’est pas envisageable.

Vous avez remarqué qu’on vit dans une société qui ne supporte pas le silence ?

Ça nous a amené à ce sketch hilarant des Inconnus qui parodient les commentaires des journalistes sportifs, révélant tout sur la vie privée des joueurs pour meubler, tout en répétant «mais cela ne nous regarde pas ! »https://www.youtube.com/watch?v=AeT0KV0FPnY
Directement inspiré, à mon avis, de Nelson Monfort qui, dès qu’il ouvrait la bouche, nous donnait l’impression qu’on était en train d’écouter aux portes ou de regarder par des trous de serrure. C’est peut-être encore le cas, mais comme je ne regarde plus, je ne sais pas.

Bref, ce dessin a été recalé parce que je parais le jeudi, et mercredi, La Croix a fait sa page Débats sur la petite Naomi.
Donc, ce dessin-là jeudi, ç’aurait été… redondant !
Et il se trouve que pendant 2 semaines, La Croix fait un dossier intitulé « Notre hymne à l’amour » pour explorer  ses « multiples dimensions ».Alors j’ai appelé Victor et Josy à la rescousse !

La Croix du 3 juin 2021 : Hymne à l'amour, par PrincessH



1 réflexion sur « La Croix : Le tennis ou l’amour »

  1. Je suis entièrement d’accord avec toi que ces interviews post-matchs sont ridicules et pénibles, même (et que le monde ne supporte plus le silence, hélas). Mais si on me payait autant de milliers de dollars pour faire une interview, je pense que je la ferais! C’est comme quand je dois écrire mon rapport annuel et qu’on « juge » chacun de mes gestes et mes cours et mes publications et mes efforts (bref, mon travail et ma vie) de façon pas sympathique à la fin de chaque année: c’est hyper pénible et mauvais pour le moral mais ça fait partie de mon boulot. Peut-être que le monde devrait apprendre à parler de notre travail (tennis inclu) de façon moins démoralisante, ça c’est très possible!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.