La Croix : One down, one to go.

Aujourd’hui, un dessin refusé et un dessin publié (les deux à 0% de poisson d’avril, parce que je n’avais pas regardé la date de parution, alors je n’y ai pas pensé.)
Je crois que j’en ai déjà parlé, mais les dessins refusés, c’est rare. Parce que je connais très bien les limites de La Croix. Mais parfois, je prends le risque sur des sujets qui me mettent en colère, en sachant d’avance que ça ne passera pas. Sauf que la colère non plus ne me passe pas, alors il faut que je l’évacue pour me libérer l’esprit pour parvenir à dessiner autre chose…
C’est pour ça que celui-là n’est pas fini. Je l’ai envoyé comme ça pour tester. Mais j’aurais sûrement l’occasion de réutiliser ce bureau élyséen sur lequel j’ai passé un peu de temps. (Pour ceux qui se demandent, c’est une photo que j’ai détourée et bricolée, mode feignasse/sens pratique )

Un dessin recalé

Après, j’ai pu faire un truc un peu moins ciblé.

Printemps et confinement, pour La Croix du 1er avril 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.