LA CROIX : pollution

"Les plantes qui dépolluent" PrincessH pour La Croix du 1er décembre 2022
La Croix du 1er décembre 2022

Extrait d’un article de Ysis Percq, daté du 29 novembre:

Rubrique Sciences&éthique : 

Claude Grison, quand la chimie verte soulage l’environnement

«…Aussi Claude Grison se lance-t-elle dans la dépollution de l’eau par des plantes aquatiques. Encore un succès. Car les plantes aquatiques aspirent, elles aussi, des métaux, qui s’agglutinent à la surface de leurs racines.

À force de chercher des plantes aquatiques performantes, son équipe constate qu’il existe un grand nombre d’espèces exotiques envahissantes, qui étouffent les plantes locales, comme la Renouée du Japon ou la Jussie d’eau.

« Plus on les récolte, plus elles épuisent leurs racines, et moins elles prolifèrent. Donc, nous les récoltons et les valorisons en une poudre, un nouvel écocatalyseur, expose-t-elle. Cette poudre agit comme une éponge, un filtre. La dépollution de l’eau s’observe en quelques secondes », affirme la chercheuse, qui cofondera l’entreprise Bioinspir.

Aujourd’hui, des machines pilotes, munies de grandes colonnes remplies de cette poudre végétale, pompent sur site des eaux polluées, comme à Salsigne, dans l’Aude. Après le sol et l’eau, Claude Grison, elle, réfléchit déjà à la dépollution de l’air par les plantes. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.