La Croix : un monde moderne

Le tribunal du web

Publié dans La Croix du 19 février 2020

J’ai du mal à comprendre qu’on fasse encore des vidéos intimes et des photos coquines, quand on entend si souvent parler de revenge porn et/ou de piratage des données de la vie privée.
Encore plus quand on est une personnalité publique, donc extrêmement susceptible d’y être exposé. Là, c’est pas très malin, pour dire les choses gentiment.
Mais qui qu’on soit, il est profondément injuste de ne plus avoir le droit d’être simplement humain et faillible, et de se retrouver éviscéré par un tribunal de juges invisibles, voire anonymes…
On a déjà vu le karma à l’oeuvre.
Remember la Ligue du LoL (trop satisfaits d’eux-même pour être anonymes, ceux-là !), ou les trolls qui ont fini au tribunal après des menaces de viol et de mort sur des femmes journalistes, et d’autres.
Faisez gaffe, les gens.
Evitez les photos à poil, et les jugements hâtifs sur les erreurs des autres.

5 réflexions sur « La Croix : un monde moderne »

  1. Mh, attention y’a un gros côté shaming quand même. Si on est dans une époque où l’on accepte toutes les sexualités et pratiques, se filmer/se prendre en photo ne devrait pas poser problème. Beaucoup de jeunes gens passent par le « nude » comme ils et elles disent, pour se donner de l’assurance à un âge où l’on maîtrise mal sa sexualité et où l’on peut complexer assez aisément. C’est aussi un jeu érotique pour des adultes consentants, voir des couples à longues distances.
    Je pense que c’est un peu nocif de dire « je comprends pas que vous fassiez ça », « évitez de faire ceci ». Évitons d’être dans le jugement et disons juste aux autres d’éviter d’être des connards.

    Et, la ligue du LoL sont de sombres merdes ça ok, mais des études montrent que même sur les sites où l’anonymat est retiré, on retrouve les mêmes proportions de grossophobie, sexisme ou homophobie. Quand t’es un connard, encore une fois, bizarrement en général tu l’assumes plutôt bien.
    Toute la frange politique qui commence à vouloir retirer l’anonymat d’internet est fallacieuse, ça va juste garder le même taux de harcèlement mais avec un gros contrôle politique sur l’expression (suffit de voir le rôle de la police aujourd’hui, qui s’occupe plus de mettre en garde à vue des gens qui ont des patch ACAB plutôt que défendre lesdits gens).

    Mais le message de dire que les réseaux ont un effet grossissant et toxique, en soi oui, bien sûr.

    • Shaming ? C’est pas mon intention, pourtant. Et si ça peut être lu comme ça, j’en suis navrée !… Dans le principe, ça ne me dérange pas que les gens filment leurs ébats pour leur usage perso, ou se photographient la bite (du moment qu’ils ne me l’envoient pas sans permission).
      Ce qui me dérange, c’est que c’est ouvrir une brèche dans leur sécurité personnelle, et l’actualité le montre tous les jours. Et dire aux autres d’éviter d’être des connards ne suffit pas et ne suffira jamais, car comme tu le soulignes, les connards sont en général fiers de l’être… Ça aussi, l’actualité le démontre.
      Et tout ça met en danger nos libertés individuelles, parce que justement, les questions de levée d’anonymat marchent sur la frontière entre libertés et dictature…

      • Ah oui ? Y a un guichet ouvert pour obtenir la permission de t’envoyer sa bite en photo ? (Humm… Attends ! Est-ce que je fais bien d’aborder ce sujet ?… 😀 )

      • On peut toujours demander, mais si la réponse est « non », faut pas faire un caprice et l’envoyer quand même. Sinon, je la déguise en cornichon en tutu et je la poste sur Twitter avec le nom du propriétaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.