La Croix : “L’assistanat”

79-LaCroix79-soupçonC’est vrai, c’est tellement plus simple de trouver anormal d’aider des gens dont on a éradiqué les emplois. Surtout quand on n’a aucune idée de ce que c’est de vivre avec rien.
Alors sûrement, il y en a qui truandent. Mais pourquoi devrait-on sanctionner tous les autres qui font ce qu’ils peuvent dans des conditions de survie, et à qui on propose des jobs impossibles, soit parce qu’ils ne sont pas compétents pour les faire, soit parce qu’il y a 3 heures de transport à leurs frais, soit parce que ça ne tient pas compte de leurs contraintes (garde d’enfants, etc…) ?
Supprimons donc les aides. Que restera-t-il à ceux qui n’ont rien, sinon s’en prendre violemment à ceux qui ont ?
L’assistanat, c’est aussi la paix sociale.
Et c’est aussi la justice : si on n’a pas su préserver des emplois pour ces gens, on leur doit des les aider à survivre. Ou alors, fallait pas encourager la population à se reproduire pour payer les retraites de ceux qui ont décidé du système.
Revenu Universel Power.

Share

Inktober 2017…

Faut pas croire, mais j’avais commencé.

D’aucuns vont dire : “Encore des monstres ??? Mais pourquoi toujours des monstres ?”
Parce que moi, ça me repose. Avec les monstres, on n’est pas obligés de faire comme si on était normal(e).

PrincessH Inktober 2017 -1- Louis-Jambonneau is Swift

Thème n°1 : Swift.

Et puis, j’aime bien Louis-Jambonneau. Il faudrait que j’en fasse un bouquin.

Share