Portraits de Vous & Moi : Jean-Laurent et le ficus

Durant sa période bouddhiste, Jean-Laurent, qui avait laissé son ficus geler sur le balcon, s’interrogea longuement sur le poids karmique de cette mort végétale dépourvue de finalité, comparée à celle de la salade verte et des carottes râpées qui en avait une.

Durant sa période bouddhiste, Jean-Laurent, qui avait laissé son ficus geler sur le balcon, s’interrogea longuement sur le poids karmique de cette mort végétale dépourvue de finalité, comparée à celle de la salade verte et des carottes râpées qui en avait une.
Série portraits de Vous & Moi, gouache et encre sur papier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.