La Croix : L’envers des Chats

Le Chat, ce drame écologique

in La Croix, 12 avril 2018.

Ils nous contrôlent sur Internet et nous manipulent perfidement avec leur mignonitude perverse.
Moi, je les adore, même quand ils veulent se coucher sur mon bras droit (celui qui travaille),  ou sur ma tablette ou mon clavier en cours d’utilisation, qu’ils font semblant de ne pas comprendre quand je les envoie bouler, qu’ils miaulent comme des perdus devant la porte de ma chambre à 5 heures du matin (là, j’ai quand même un peu envie de les tuer), ou quand je découvre des vomis cachés sous les coussins du canapé (Oui, là aussi), ou quand la lumière rasante qui traverse la Principauté au lever et au coucher du soleil me démontre que le poil de chat domine le monde, malgré les efforts de R3D3, le petit aspirateur robot qui quadrille les lieux.

Mais voilà, les chats pullulent et dézinguent les oiseaux et les petits mammifères, dont les populations s’effondrent, déjà qu’ils sont gavés de saloperies de pesticides.
UN seul chat peut détruire toute une colonie d’oiseaux, s’il est introduit dans leur milieu.
Moralité : il faut stériliser ses animaux pour contrôler leur population, et leur coller un grelot autour du cou, pour  laisser une chance à d’autres espèces.

PS : D’après la fondation 30 Millions d’Amis, un couple de chats, c’est potentiellement 20 000 (oui, 20 000 !) chats en plus au bout de 4 ans

Share