Mésanges variables

nichoir pour l'exposition collective 2021 « Un artiste, un nichoir » du 9 au 18 septembre 2021, pour l’association "Des couleurs à l’hôpital, rêves de Lilou" qui finance les travaux d’embellissement menés à l’hôpital Saint-Louis AP-HP.
nichoir pour l'exposition collective 2021 « Un artiste, un nichoir » du 9 au 18 septembre 2021, pour l’association "Des couleurs à l’hôpital, rêves de Lilou" qui finance les travaux d’embellissement menés à l’hôpital Saint-Louis AP-HP.

L’association Des couleurs à l’Hôpital-Rêve de Lilou  m’a demandé de peindre un nichoir pour l’exposition collective« Un artiste, un nichoir » qui réunira 60 nichoirs différents. Ces œuvres d’art uniques seront exposées dans les arbres du jardin de la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris (25, rue des Francs-Bourgeois, Paris 4e), du 9 au 18 septembre, et vendues aux enchères par souscription cachetée (prix plancher de 120€). Tous les bénéfices iront à l’association Des couleurs à l’hôpital, rêves de Lilou pour les travaux d’embellissement menés à l’hôpital Saint-Louis AP-HP.

Savez-vous que, si vous choisissez un nichoir et que vous souhaitez voir des mésanges s’y installer, vous devez en choisir un qui a une ouverture entre 28 et 30mm ?
C’est le cas de celui qu’on m’a confié, et ça tombe bien : j’adore les mésanges, surtout les bleues.
Je n’avais jamais peint un objet, et je remercie ma très chère et très talentueuse amie Poppy Arnold, de m’avoir accueillie dans son atelier pendant 2 jours, de m’avoir prêté le matériel nécéssaire et guidée dans son usage ; car elle a moult expérience dans ce domaine, elle qui fait des sculptures et des totems d’une poésie fraîche et délicate, avec des tas d’objets de récup’ qu’elle peint ou décore, des bois flottés, des plumes, et des choses ou des personnages qu’elle fabrique en modelage… Sans elle, je n’étais pas sortie des ronces !
Sur le toit, j’ai dessiné des mésanges-dragons, et sur les 4 faces du bas, une sorte d’histoire sans paroles, parce que mon truc, c’est quand même avant tout la narration.
Par contre, je ne suis pas convaincue que les mésanges apprécient ce que j’ai peint. Peut-être que, dans le monde des mésanges, c’est très malpoli.