The end of the tomatoes

Quand j’aurai le temps, je couperai des têtes.
En attendant, voilà le dernier chapitre de cette sit-com potagère qui vous a tenu en haleine tout l’été…

My biggest tomato...

Vous la voyez à peu près à taille réelle, et elle pèse donc 260g.
Quand on considère que Claire en a récolté une de 520g, je vous laisse imaginer la bête….

Note de bas de post : C’est plus facile de scanner du chocolat qu’une grosse tomate.

11 réflexions sur « The end of the tomatoes »

  1. pauv’motate ! (dyslexie due au choc des images).Elle s’ecrase la tronche sur la vitre du scan ! c’est vraiment terrible ce qu’il se passe par chez princess…A bas la torture !

  2. MOUHAHAHA la tête de la tomate dans le scanner :’)
    pov’ poooov’ tomate, je propose que tu abrèges ses souffrances rapidement en la boulottant avec un tit peu de sel, d’huile d’olive et de basilic.
    Et oué. C’est la vie.

  3. I&D > t’as intérêt !

    Bé@ > Je suis dans ma Principauté, et j’torture qui j’veux !

    Cassiopée > On l’a mise au four avec ses copines, un peu d’huile d’olive et une persillade… C’était bien.

    Alix > C’est pour ça qu’elle s’appelle Coeur de Boeuf, elle est énorme et en forme de coeur.
    En plus, dedans, c’est très charnu par rapport aux tomates habituelles.

    Angel > si t’as le numéro du Père Noël, dis-lui qu’il me faut un ordinateur neuf.
    Le mien est en train de me lâcher, et j’ai pas 3000 euros de libre…
    Et oui, y’a une liste d’attente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.